7ème ciel Lyrics

2TH Lyrics

You are viewing 7ème ciel Lyrics - 2TH

7ème ciel song lyrics are written by 2TH

Complete information about 7ème ciel lyrics

Selected song name: 7ème ciel
Singer Name: 2TH
Lyrics written by: 2TH

You can see all the lyrics of 2TH songs at rare-lyrics.com




Je repense à tous mes souvenirs d'antan
Si je pouvais les changer ça deviendrait tentant
J'aimerais tellement pouvoir revenir dans le temps
Pour changer mes erreurs qui m'restent en tête
Tu sais j'ai tenté, j'ai fait les cent pas
Mais tout reste semblable et les choses s'empirent
J'essaie d'être sympa, de vivre sans peur
Mais tout reste semblable et les choses s'empirent
J'avais sept jours pour créer un son
Sept jours pour marquer le temps
Pour ça je gratterai le jour, et puis je gratterai la nuit
Le regard dans le vide ou pour admirer le ciel
Un souffle d'air pur sur une terre qui s'enflamme
C'est de plus en plus obscure mais tout le monde s'en fout
Nos écrits sont si beaux quand on parle de la paix
Mais nos actions s'envolent quand il s'agit d'la faire
Je vois notre futur comme une belle voiture qui avance vite vite dans le noir
Mais qui n's'arrête pas et qui a éteint ses phares
Qui n's'arrête pas et qui a éteint ses phares
On n'peut pas vivre dans le mensonge, ni dans le manque
Donc vis simplement ne rentre pas dans le moule
Si seulement on pouvait être libres et vivre sans le mal
Mais tout est fait si salement qu'on doit tous être dans le mood
Maintenant j'te l'dis, c'est de ta faute sale mode

Deux hommes dans le même corps
Tirés vers le bas par l'un
Et impulsés par l'autre
Deux âmes mais la même crainte
Trimer pour rien ou n'jamais s'surpa**er
Historique livide mais futur incroyable


Plus que six jours, je reste silencieux
J'attends de m'élancer
Je reviens à la source
Je veux pa**er un message
Dans un monde imaginaire
Où tout pa**e par l'image
Ou par des émojis de merde
On a plus d'énergie
Le compteur est en panne
On a pété les plombs
Et ça ne se répare pas
On parle au ciel
Mais il nous parle pas
Putain à quoi il sert, s'il nous répond pas ?
On aperçoit la lumière
La tête sur nos tels
Rien n'peut nous surmonter
Mon gars, vu que l'on crée
Des relations fictives à cause d'un manque d'affection
Ce qu'on vit c'est vrai
Ou ce n'est qu'une fiction ?
Mon gars fait pas le fond
On ne sera jamais fixé
Car on aime se remettre en question
On observe et, on se dit qu'on pense pas comme il faut
Comme ils veulent
Il faut soigner la posture !

Deux hommes dans le même corps
Tirés vers le bas par l'un
Et impulsés par l'autre
Deux âmes mais la même crainte
Trimer pour rien ou n'jamais s'surpa**er
Historique livide mais futur incroyable


Cinq jours, putain mon gars j'suis averti
Mes potos fument la verdure
Quand moi je bois le verre d'eau
Cette prod quoi
Me donne le vertige
Et c'est con mais j'ai l'impression que je dévie
Je suis ton adversaire, du moins dans ta version
Pour moi c'est l'inverse, c'est pas vice versa
Je suis sur le départ, on m'dit déjà qu'j'suis dopé
Comme si j'venais d'autre part
Comme un gosse adopté
Je veux ca**er tous tes codes, car ils disent que tout est écrit
Ton avenir, tes craintes, et même tout ce que tu vis
Arrête de critiquer, regarde les cris que tu crées
Derrière ton pet** écran tout est plus beau
Qu'est ce que tu crois ?
Dans le vrai monde, tu pleures et tu pousses des cris
Mais là tu souris pour que personne ne te crame
La vie est belle gros
Donc tu la prends en vidéo
Dans l'espoir d'percer, pour que personne te vois dehors

Deux hommes dans le même corps
Tirés vers le bas par l'un
Et impulsés par l'autre
Deux âmes mais la même crainte
Trimer pour rien ou n'jamais s'surpa**er
Historique livide mais futur incroyable


On dit que certaines choses pa**ent toujours par les gènes
Se transmettent puis, elles restent dans les gens
Regarde par exemple, ce n'est plus une légende :
Tout ce que veut l'homme, c'est le pouvoir et l'argent
Plus que quatre jours, mon gars c'est fou c'qu'on peut croire
En toutes nos histoires
Sans qu'on s'aperçoive
Que tout s'fait dans nos têtes
Putain c'est pas possible
Quoi ? Quoi ? Je crois que le message n'est pas pa**é
Aïe, aïe. Les gars en panique
Mais pourquoi ? Tout va bien
Alors pourquoi s'emporter ?
Pourquoi tu vois ta vie comme un énorme bordel ?
Pourquoi les meufs, tu n'peux rien leur apporter ?
Gros , la vie est courte et
Les gens autour de toi t'attendent
Bouge ton cul
Aller, vas y, va les aborder
Arrête d'être gêné
T'es pas un génie mais tu sais que t'es jeune


Deux hommes dans le même corps
Tirés vers le bas par l'un
Et impulsés par l'autre
Deux âmes mais la même crainte
Trimer pour rien ou n'jamais s'surpa**er
Historique livide mais futur incroyable


Putain trois jours
Mon gars c'est pa**é si vite
Je crois bien que ce son ma lessivé
Mais je lâcherai pas car ce n'est jamais fini
Je gratte, je gratte
Même quand je téléphone
Je suis pa**ionné par ceux qui pensent
Qu'au départ, nous ne somme que des pions
Que nos vies ne dépendent que d'un dieu qui nous parle pas
Mais qui nous observe
Il est là de ta naissance à tes obsèques
C'est pour ça que l'on se fout d'sa gueule
Mais quand nos pet**s cœurs saignent
On l'appelle à l'aide
Merde mais, c'est vrai qu'c'est pas hyper sain
On se fait du mal sans que l'on n's'en aperçoive
On le dit, on le pense pas
Mais pourtant ça prospère
Quoi ? Il faut toujours qu'on s'impose plus
Plus loin, plus vite, sinon t'auras pas ta pause clope
Plus beau, plus fort, sinon t'auras pas ton pouce bleu !


Deux hommes dans le même corps
Tirés vers le bas par l'un
Et impulsés par l'autre
Deux âmes mais la même crainte
Trimer pour rien ou n'jamais s'surpa**er
Historique livide mais futur incroyable


Plus que deux jours
Maintenant j'peux t'parler directement
Et quand même t'me diras :
Mon gars t'me connais pas
On est tous fait d'la même image
Donc écoute juste ces paroles
Et dis moi si tu te reconnais pas, non
Dis moi si tu te reconnais pas
Dis moi si tu te reconnais pas, gros
Ouais, ouais
T'avance dans ta vie avec la haine d'un Taliban
Tu n'aimes pas ce que tu fais
Mais on t'a dit qu'ça t'allait bien
Tu n'as pas qu'un alibi
Pour que ton image te libère
T'es tout bien, tout parfait
Chez toi tout est calibré
Donc comment expliquer
Qu'tu vives comme un inanimé ?
Tu ne réponds que à tes pulsions
Tout comme le font les animaux
Que l'amour t'ait entubé
Donc tu pensais tout bas
Que les filles étaient toutes belles
Mais pour toi c'étaient des tumeurs
Tu pensais t'en tirer
Mais t'as vu qu't'étais attiré
Par tout le mal qui t'entourait
Il te parlait comme un tyran
Il te disait : où t'iras si tu veux t'aventurer ?
Et peu importe où tu vas, je serai là pour te torturer
Pourtant là, t'as l'air heureux
Mais t'as besoin qu'on tienne à toi
Car si un jour ça va pas
Au moins t'sais qu'on t'appellera
Allez, va te déchaîner
Sors tout ce qui t'énerve
Montre-leur qu't'es pas si nul
Bats-toi pour être un gêné
Profite de ta jeunesse, mets tout le monde à genoux
Et puis quand t'en auras marre, t'avaleras ta gélule
Tu veux faire partie des grands
Tu m'as dit vouloir être immense
T'as juste besoin d'être aimé
Car t'sais plus ce que c'est que d'être être humain
Merde quoi, on n'a rien pigé
Comment veux-tu être toi même si t'es obligé ?
Je sais qu'on croit que ce soit ton coeur qui craque
Devant les crises qu'on crée
Mais nos crânes s'emplissent
De pensées exécrables
Quand on voit toutes les cra**es que nous hommes si cruels
Avons pu laisser croître
Pourquoi somme nous rivés sur nos écrans ?
Est-ce parce qu'on se craint ou bien parce qu'on se cache?
Parce qu'il faut consacrer tout son temps à la fame
Sache gros que le succès ça crame
Ça doit pas être un but, surtout pas un saint Graal
Pas être un but surtout pas un saint Graal


Deux hommes dans le même corps
Tirés vers le bas par l'un
Et impulsés par l'autre
Deux âmes mais la même crainte
Trimer pour rien ou n'jamais s'surpa**er
Historique livide mais futur incroyable


On veut toujours anticiper
Savoir comment s'y prendre
Pour pouvoir être prêt le jour où on sautera
Hey gros, on vit pour le lendemain
Mais vu nos têtes dans le métro ça nous réussit pas
Hey gros je n'ai plus elle en moi
J'sais pas si je continuerai, ni où ça va m'emmener
On veut toujours anticiper, savoir comment s'y prendre
Pour pouvoir être prêt le jour où on sautera
Hey gros, je n'ai plus elle en moi
J'sais pas si je continuerai, ni ou ça va m'emmener
Hey, hey deux âmes dans le même corps
Deux âmes dans le même crâne
Deux âmes mais la même crainte
Deux âmes dans le même corps


Deux hommes dans le même corps
Tirés vers le bas par l'un
Et impulsés par l'autre
Deux âmes mais la même crainte
Trimer pour rien ou n'jamais s'surpa**er
Historique livide mais futur incroyable


Hey dernier jour le son est finit
L'EP est fini j'te laisse le saigner
Moi j'crois que je'vais aller me reposer