Guérir Lyrics

Greenfinch Lyrics

You are viewing Guérir Lyrics - Furax & Jeff Le Nerf

Guérir song lyrics are written by Furax & Jeff Le Nerf

Complete information about Guérir lyrics

Selected song name: Guérir
Singer Name: Furax & Jeff Le Nerf
Lyrics written by: Furax & Jeff Le Nerf

You can see all the lyrics of Furax & Jeff Le Nerf songs at rare-lyrics.com




Tu valais rien
Galérien
Nique sa mère
Tu valais rien
Galérien
Nique sa mère


J'ai beau moins papillonner, le vice est ma chrysalide
Ouais je m'arrête pas de pilonner, je crise et rappe ce qui m'arrive
Désolé je ne suis qu'un homme ni bon ni mauvais
Dans mon cœur j'ai besoin de love et comme tout le monde j'ai besoin de lovés
J'ai jamais été posé, souvent la tête explosée
J'aurais bien voulu bosser, tout gosse le préau m'a causé
Ouais il m'a causé du tord, p't-être bercé trop près du bord
Mangeur de pierre, fût bêtement tenté de cailla**er du porc
Le pera ne m'a pas sauvé, je sens bien que je suis pas guéri
J'approche la quarantaine, y a qu'au micro que je suis aguerri
Un guerrier du hip-hop, ça paye pas le loyer mais je voyage
Cracherai sur l'anti-pop jusqu'à la noyade, loyal
On m'a dit malotru sur l'instru, que je triturais trop le son
Ouais c'est cru, je leur fais mal au cul, c'est que l'écriture est profonde
Je taffe comme un noich en y injectant la rigueur d'un chleu
Cousin, le jeu on m'a dit lâche-le, je me suis dit lynche-le

Vas-y pera dans l auto, grillade et toi
Grand corps qui n'attend que l'automne, autant de tors qu'il y a d'étoiles
Ce que la connerie a dédouané, la coco grilla des doigts
La mort a des droits laids que le croco cria des toits
Forcément ça plombe, et si tous mes os se défont
Ainsi le réseau de ma sim a**is sous les eaux se défonce
C'est bien que j'avais bu la ta**e, ce n'est pas guérir
Seum, blague et rime, sœur, semé pack et rires
J'en ai semé de la graine de grelle, homme et mots agiles
Ne restera que la traînée de craies comme hémorragie
Le pelo sur le sol, la clé dans la serrure et c'est tout
Il avait ses rues et ses tours, il tombe en cellule et s'étouffe


J'ai mis les formes sur de longs couplets d'écorché
Tellement fais d'effort que le son découpe des gorges et
Fils elle m'a dit "ca***ise tout ce que tu pourras"
Le taga, la valise, mise tout c'est que du courage
Y'a la montagne de roses, le tas d'ordure et ma chaise
M'en rappeler le tarot c'est me retorturer la chair
Si tu dors, tu es la chèvre, y'a la fortune et la chaîne
Tu m'as appelé "mon frérot", t'avais tord tu t'es lâché
Né le ventre ouvert puis quand les gens me prouvèrent
Qu'en vain j'avais pris le seul chemin que mes jambes trouvèrent
Puis cavale jusqu'au bout, touche le mur de façon frontale
De toute façon fonce, glaçon fond comme vase en fonte ahhh
Laisse ce qui touche à mes connexions, mes etincelles
Vas-y rajoute un meurtre à ma collection mais c'est un seize
Qui fit rentrer cette insecte ? Dis la voix visant ma silhouette fine
C'est l'asile où elle file grand facile ouais devine

Trop triste quand les drames résonnent, ne me tends pas la pillave laisse-moi
On kick, on écrase les heures et tant qu'y a de la rime y a de l'espoir
Yo ça pète, les reufs les sœurs, c'est d'la bête de rap, n'est-ce pas ?
On va peut-être effleurer l'sun mais l'regard d'mes gars restent noir
J'ai appris à nager seul, engagé, en marge, dès l'soir
Je prends le stylo parce que j'ai le seum, enragé me-ar gé-char
Énervé c'est pas une légende face à tout ce qui sépare les gens
La plume en pétard j'té-chan sous l'panneau "clébard méchant"
Je veux pas qu'on me prête allégeance, mon rap je le té-j' à la rue
Là faut pas mettre la charrue, la marmaille pé-ta les jantes
On bouillave les pages et chantent, on maîtrise l'art c'est danger
Dans le brouillard j'ai pas gé-chan, dans ma Rizla c'est Tanger


J'ai trop entendu "tu valais rien"
Sur le pénible chemin tordu du galérien
C'est la douceur qui s'amène, oui ça m'aide
Quand on me guérit, ça même si je dois le faire tout seul nique sa mère