Les vrais les faux Lyrics

Graya Lyrics

You are viewing Les vrais les faux Lyrics - Graya

Les vrais les faux song lyrics are written by Graya

Complete information about Les vrais les faux lyrics

Selected song name: Les vrais les faux
Singer Name: Graya
Lyrics written by: Graya

You can see all the lyrics of Graya songs at rare-lyrics.com




Des fois, je me perdais trop, j'peux compter sur l'Beretta
J’triais les vrais, les faux, j’avance et je vois pas c'qui m’arrive
J’ai compté les lia**es, avant, j’t’aurais fait pour l’avoir
Le p't** remplira tes narines, j'vais lui payer son auto'
Il tartinera tout l’été, VAC comme le gros, faut qu’on finisse réfé


Et moi, je me perdais trop, j'peux compter sur l'Beretta
J’ai trié les vrais, les faux, j’avance et je vois pas c'qui m’arrive
Compté les lia**es, avant, j’t’aurais fait pour l’avoir
Le p't** remplira tes narines, j'vais lui payer son auto'
Tartinera tout l’été, Graya, c'est comme Bimo, faut qu’on finisse réfés


Deux cornes sur la tête comme taureau, balles dans la tête comme tiro
Elle donne son cul, j'donne le tarot, tout est noir comme à Rio
Vodka sec sans sirop, j'calcule même pas l'addition
Y a même pas deux heures, j'tais au charbon, j'ai caché le sac dans le buisson
Les feuilles de dans la poche droite, la palette d'oseille dans la poche gauche
Le 3.5.7 dans la sacoche, ne t'approche pas, j'mets des bastos
Ils font les anciens mais c'est des fatigués, on va les calmer juste en parlant
C'était ta hlel mais elle a divorcé, mon frérot la baise dans le parloir
A**ez parlé, mets-la dans le cul et fais la pa**er
Ça va pa**er, c'est de l'héroïne ou c'est de la C ?
Y a pas de pardon, que des fous furieux qui ont pris des peines à deux chiffres
Appelle le maton, ton père, ta mère, la prison, c'est la jungle et pour un rien, ça te déchire

Des fois, je me perdais trop, j'peux compter sur l'Beretta
J’triais les vrais, les faux, j’avance et je vois pas c'qui m’arrive
J’ai compté les lia**es, avant, j’t’aurais fait pour l’avoir
Le p't** remplira tes narines, j'vais lui payer son auto'
Il tartinera tout l’été, VAC comme le gros, faut qu’on finisse réfé


Et moi, je me perdais trop, j'peux compter sur l'Beretta
J’ai trié les vrais, les faux, j’avance et je vois pas c'qui m’arrive
Compté les lia**es, avant, j’t’aurais fait pour l’avoir
Le p't** remplira tes narines, j'vais lui payer son auto'
Tartinera tout l’été, Graya, c'est comme Bimo, faut qu’on finisse réfés


Et mon cœur s’perd dans cette merde, la mort en sponsor ; toi, t’es mon frère ou mon adversaire ?
Faut l'truc quand on sort vu qu'pour un rien, tu finis par terre
Les vrais vaillants, ils s’renvoient l’ascenseur
On s'connait à , ensemble, y a six cents k, j'suis fier, j’ai mis l'neveu sur l'Yamaha
Seuxdia mon sang, là, t’es libéré, ils savent tous qu’à Sevran, ça plaisante pas
J’ai prié Dieu pendant l'délibéré, j'ressors de ça, j'prends deux Lebara
J’ai cofié sai et j’me bats comme un Anglais, si demain, j'décède, tue-les comme à la Caste
Et si demain, t'essaies, aucun d’nous deux va dormir
J’bois, j'vais pas vomir, si t'es mort, j'ai l'sourire


Des fois, je me perdais trop, j'peux compter sur l'Beretta
J’triais les vrais, les faux, j’avance et je vois pas c'qui m’arrive
J’ai compté les lia**es, avant, j’t’aurais fait pour l’avoir
Le p't** remplira tes narines, j'vais lui payer son auto'
Il tartinera tout l’été, VAC comme le gros, faut qu’on finisse réfé

Et moi, je me perdais trop, j'peux compter sur l'Beretta
J’ai trié les vrais, les faux, j’avance et je vois pas c'qui m’arrive
Compté les lia**es, avant, j’t’aurais fait pour l’avoir
Le p't** remplira tes narines, j'vais lui payer son auto'
Tartinera tout l’été, Graya, c'est comme Bimo, faut qu’on finisse réfés